En plein vol©

EN PLEIN VOL…

 

Fleur d’amour aux senteurs délicates et imprévues ;

Toi, si forte, et malgré tout si sensible et vulnérable,

Alors que le printemps renaît aux portes de ta vie, viens offrir tes couleurs profondes !

Dans le silence qui voile ton monde, s’ouvre une arche étoilée qui fait rêver les plus beaux soirs d’été.

Fleur d’amour, innocence et fragilité au cœur, ton heur n’aura duré que le temps d’un vol nuptial !

Ver luisant au blason d’ombre, riche d’un monde prêt à éclore, tu avais l’avenir à portée de mains quand vents, tempêtes, marées furieuses et assassines, fureur d’Éole et de ses esclaves, comme une Pieuvre ivre, se sont abattus sur ton île !

*

Au petit matin, radeau brisé qui va à la dérive, tes racines se sont brisées.

Rien ! Non, rien ne sera plus comme avant !

Les chants suaves et pénétrants des oiseaux enchanteurs se sont tus, et leur souvenir est une douleur qui sommeille à la lumière d’été.

Les soleils couchants aux tableaux vermeils renferment désormais l’empreinte de la Pieuvre qui peuple tes nuits.

Avant d’atteindre midi, minuit a sonné à ta porte, tel un sous-homme sans vergogne dont les mains perverses ont brisé l’hostie pour la rejeter avec les immondices.

Dément sacrilège ! Quelle était donc ta souffrance pour t’en prendre à l’innocent ?

Geneviève Troussereau© Avril 2000

error: Contenu protégé