Jardin anglais©

Jardin anglais 2
(Dédicace à mon jardinier)

Au sein de l’immense domaine que m’a offert la vie, il est une terre vaste, riche, portant une végétation à la fois touffue, altière, sauvage, prolixe ou chenue, radiante dans l’azur, ivre de sève et vibrante de vie.

Le regard y trouve ce qu’il cherche et s’accroche à ce qu’il aime.

Au cours des saisons, les fleurs et les fruits lui façonnent un visage chaque fois renouvelé, qui marque de son sceau les sentiments du passant.

Les herbes de toutes natures se mêlent aux tiges frêles, qui se hissent au-dessus des mousses et parsèment le tapis de verdure de touches colorées et lumineuses.

Tout près, malmenés par les buis et les orties, les glaïeuls sauvages aux joues flamboyantes, tordus, couchés ou pointant un doigt vers le ciel adressent une prière mouvante dans l’ici et maintenant.

Hier s’est enfui et pourtant, au cœur du jardinier qui se penche, avec respect, sur ces générations de fleurs pour les accompagner au mieux jusqu’à leur floraison, se sont inscrits des mouvances, des silences, des tempêtes, des couleurs, des chants, des essais, des réussites, des racines arrachées, des vols de papillons… enfin, des émotions qu’il cultive avec sagesse pour tracer, au cordeau de son âme, les plus beaux sites épanouis à la lumière de l’été.

 

                               Geneviève Troussereau©,  Le 18 mai 2016

error: Contenu protégé